Un « chantier »

Soumis par lionel le mer 20/07/2016 - 12:03

Un chantier consiste en un piège tendu, ici, dans le domaine de la police et de la justice.

L'ABC de la langue française (cf. définition sur la source) définit dans le vocabulaire de la police « monter un chantier » comme :

un coup monté ; duper, tromper

Dans son ouvrage « Un État dans l'État » (Albin Michel, 2009), la journaliste d'investigations Sophie Coignard détaille :

Dans le langage des juges et des policiers, un « chantier » désigne une opération de manipulation destinée à détruire la réputation d'une cible

Un « chantier », selon Sophie Coignard

Le chantier pourrait également être créé par des bandits contre des policiers, comme le suggère par exemple un policier dans l'affaire Neyret cité par Libération) :

Attention que ce ne soit pas un "chantier" monté par des voyous contre des superflics (...)

 

La question de fond demeure : comment peut-on laisser de tels pièges exister au sein de la police ?

 

 

Étiquettes